Work the eyesafe way
 

Travailler sans risque pour vos yeux

Pandémie oblige, nous passons davantage de temps (10 heures par jour, en moyenne) devant un écran. Par conséquent, quatre personnes sur cinq souffrent d’une fatigue oculaire causée par une surexposition à la lumière bleue. Hormis ses effets néfastes sur la concentration et la productivité, ce phénomène est également susceptible de faire apparaître des problèmes visuels à long terme. Conçus en collaboration avec des ophtalmologistes de renom, nos derniers écrans ThinkVision sont certifiés pour préserver la santé oculaire de vos collaborateurs, où qu’ils travaillent.

Intel-logo

 

En cette ère du tout-numérique, nous passons une grande partie de notre vie professionnelle assis devant un écran. Et la généralisation récente du télétravail n’a fait qu’accentuer la tendance.
Globalement, les réunions se déroulent désormais en visio, et même les discussions « à la machine à café » ont souvent lieu par écran interposé.

Aujourd’hui plus que jamais, nous passons donc plus de temps les yeux rivés sur notre smartphone, notre ordinateur portable ou notre PC. Concrètement, des études montrent que nous sommes en moyenne 10 heures par jour devant un écran. Cela n’est pas sans conséquences : environ 80 % des personnes avouent souffrir d’une fatigue oculaire due à cette surexposition.

Nous ne connaissons tous que trop cette sensation d’yeux secs et de picotements qui nous irritent au bout d’un certain temps. Frottement des yeux, clignements rapides, détournement du regard de l’écran… ces petits réflexes nous soulagent sur le moment. Mais quelle sont les conséquence à plus long terme ?

 

Le coût de la fatigue oculaire

Des études montrent que l’exposition prolongée à la lumière bleue des écrans va bien au-delà de ce sentiment d’inconfort.

Elle peut en effet provoquer une irritation oculaire, des troubles du sommeil et une vision floue qui se traduisent par des difficultés de concentration et des pertes de productivité.

 

La lumière bleue, oui, mais à petite dose

Il ne faudrait pourtant pas croire que toute lumière bleue est toxique. L’une de ses principales sources n’est autre que le soleil et il est prouvé qu’à petite dose, la lumière bleue est bonne pour la santé : elle stimule la vigilance, aide à la concentration et améliore notre humeur. Le problème, c’est lorsqu’il y a surexposition.

Les longueurs d’onde bleues scintillent davantage que les autres. Cela crée un éblouissement qui fait que nous distinguons moins bien ce que nous regardons. C’est ce qui entraîne une fatigue oculaire, des maux de tête et une fatigue générale.

Hormis cet inconfort passager, l’effet cumulatif est nocif à long terme. La lumière bleue produit la longueur d’onde la plus courte de toute la lumière visible. D’où son nom de « lumière bleue à haute énergie visible (HEV) ». Or, cette plus grande quantité d’énergie produite pénètre plus profondément dans l’œil.

Par conséquent, une surexposition peut endommager les cellules photoréceptrices situées à l’arrière de l’œil, entraînant une perte de vue permanente.

Le problème est particulièrement aigu sur les smartphones, tablettes et ordinateurs portables car l’écran est proche de nos yeux – chaque jour pendant des heures durant. Plus l’écran est petit, plus nous le rapprochons, et plus nos yeux souffrent.

 

Préserver la santé oculaire des utilisateurs

Il est donc urgent de protéger l’œil contre les effets de la lumière bleue nocive.

Et c’est là que les derniers écrans Lenovo ThinkVision entrent en jeu. Certifiés Eyesafe®, ils sont conçus dans le respect des normes les plus strictes, définies par les plus grands ophtalmologistes du monde entier. Techniquement parlant, les écrans intelligents réduisent l’impact de la lumière bleue en la dispersant à travers le spectre lumineux pour réduire ses effets sur l’œil.

 

Des couleurs plus naturelles et meilleures pour les yeux

Comme la technologie Eyesafe est intégrée au matériel, tout est automatique : pas besoin de régler ou de calibrer l’écran soi-même. Mieux, la réduction de la lumière bleue HEV produit une couleur plus naturelle qu’avec une solution logicielle seule.

Vos utilisateurs sont donc doublement gagnants : une meilleure qualité de couleur et des yeux mieux protégés. Ils sont ainsi plus productifs et plus efficaces.